La reproduction

Avant de se lancer dans la reproduction il est important de connaître les risques et les conséquences.
En effet, la reproduction n’est pas anodine !
Veuillez prendre connaissance du minimum à savoir avant de vous lancer.

 
Avant toute chose

Avant de se lancer dans la reproduction, demandez-vous le pourquoi d’une telle envie.
Est-ce pour avoir une trace de votre rat favori ? Dans le but de créer une lignée ? Ou histoire d’avoir des bébés tout simplement ?
Quoi qu’il en soit, vous vous devez d’assumer les conséquences d’une telle décision. J’entends par là choisir de bon parents reproducteurs, rechercher des adoptants sérieux pour les bébés et être pret à garder les petits qui vous restent sur les bras.

1- Les risques

Il faut savoir que la reproduction n’est pas de tout repos est implique certains risques pour la mère comme pour les ratons.
En effet, l'accouchement peut mal se passer : vous devez etre pret a emmener votre ratte en urgence chez le vétérinaire pour qu'il puisse éventuellement faire une cécarienne. Décider de faire une portée c'est prendre le risque de voir mourrir votre ratte et les bébés avec!  
Renseignez vous correctement sur les risques avant de vous lancer !

2- L’âge des reproducteurs

Chez la femelle : La femelle est fertile dès ses 6 semaines. Cependant, l’âge minimum recommandé est de 4 mois. Mais il est préférable d’attendre ses 6 mois. Ainsi, sa croissance ne sera en rien perturbée par une portée.
L’âge maximum pour une femelle dépend de deux détails.
- Le premier : Si c’est la première portée de la rate : L’âge maximum est de 9 mois. Il est important de ne pas reproduire une rate n’ayant jamais eu de portée auparavant après ses neuf mois !
- Le second : Si une rate a déjà eu une portée, l’âge maximum pour une deuxième est de 1 ans.


Chez le mâle : Le mâle est fertile vers ses 6 semaines également, mais l’âge minimum recommandé est de 1 an pour un mâle dont on connaît la lignée et de 18 mois pour un mâle provenant d’animalerie. Il n'y a pas de limite d'âge maximum pour un male :
 plus il est vieux, mieux c’est ! Mais attention ! Un mâle aussi vieux soit il doit être en parfaite santé pour être reproduit !

Pourquoi un an minimum ?

Pour avoir le plus de garanties possible sur le caractère du mâle. En effet, certains mâles vers leurs 7-9 mois, déclarent une agressivité hormonale. C’est ce qu’on appelle « la crise d’adolescence ».
Ces mâles ne sont pas du tout faits pour la reproduction ! Car chez le rat domestique, le caractère des parents se transmet. Donc inutile de vous expliquer pourquoi on ne choisit pas ce genre de mâles.

3- Le poids des reproducteurs

La femelle : On ne reproduit généralement pas une femelle pesant moins de 250 gr. Car si la femelle est trop chétive, elle ne supportera pas l'accouchement.

Le mâle : Il est préférable de choisir un mâle de bonne composition physique (dans les 500 gr), afin que les petits puissent en hériter. Un mâle trop chétif n’est pas un reproducteur idéal.

4- Le caractère des parents

Lorsque que l’on décide de faire une reproduction, il faut prendre en compte que les petits se retrouveront chez des adoptants qui n’auront pas choisi de se retrouver avec un rat peureux, mordeur, agressif ou autre.
Beaucoup de portées de particuliers ne valent guère mieux que celles des animaleries!
Essayez de ne pas faire n'importe quoi!
Les lignées sont assez "pauvres" comme ça pour en rajouter.
C’est bien beau de vouloir des petits encore faut il faire attention à ce que l’on fait.
Pour avoir un maximum de chance d’avoir des petits équilibrés, il faut faire tout particulièrement attention au choix des parents.
La femelle ne devra pas être peureuse, de bonne composition physique, ni mordeuse. Les petits ne voyant que ce modèle il est bien sûr important que la mère leur inculque des bases solides. Car si par malheur vous choisissez une femelle craintive, vous avez toutes les chances d’avoir des petits du même acabit.

 


5- La saillie

Une fois votre choix fait sur les parents, il est temps maintenant de faire se rencontrer les amoureux.
Pour cela, il est préférable que ce soit la femelle qui se déplace chez le mâle.
(Attention ayez confiance en la personne avant de laisser votre femelle)
Car il n’est pas bon de séparer un mâle de son groupe sous peine de conflits à son retour.
Les chaleurs sont importantes pour les rencontres, car une rate n’étant pas en chaleur, n’acceptera pas les avances du mâle.
Les chaleurs d’une rate se déclarent tous les 3 à 5 jours.
Mais elles peuvent être déclenchées par la présence d’un mâle.
Faites les se rencontrer sur un lieu neutre et laissez les faire à leur guise.
Si le couple se plait, vous ne devriez pas attendre longtemps avant de les voir passer à l’acte, en revanche, si la femelle ou le mâle ne semblent pas intéressés, n’insistez pas trop longtemps, vous n’obtiendrez pas grand-chose.

6- La gestation

Le temps de gestation chez une ratte est de 21 à 23 jours.
Pendant cette délicate période, nourrissez à volonté votre petite protégée à base d’un régime adapté (voir ratlàlà pour plus de détails).
Attention ne pas stresser la future maman pendant cette période.
Le ventre ne prend ses formes que lors de la dernière semaine.
Faites bien attention de ne pas lui presser le ventre.
Vérifiez bien également qu’il n’y ait pas de perte vaginale.
Il se peut que durant sa gestation et le sevrage, votre ratte qui vous avait habitué à un caractère doux se transforme en véritable tigresse dès qu’il s’agit de ses petits.
Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal, les hormones tout ça…
Et puis une maman se doit de protéger sa marmaille.

En fin de gestation, veillez a mettre votre ratte a part (si elle a des copines) dans une cage sans barreaux et sans litière (juste du sopalin) et dans un endroit calme.

7- L’accouchement

C’est la partie la plus délicate du processus !
Il est fréquent que la ratte fasse un nid avant le grand événement.
Elle peut également tourner en rond.
L’accouchement peut durer plusieurs heures. Cela varie entre une demi-heure et 4 heures.
Il est important de vérifier régulièrement les première taches de sang (sans déranger madame évidement) car si au bout de 12 heures apres les premières pertes, les petits ne sont toujours pas venus au monde ou si la mère perd beaucoup trop de sang, n’attendez pas plus longtemps et allez rapidement chez le vétérinaire !
Si les petits ne sont toujours pas là après les 23 jours de gestation ne tardez pas non plus à aller chez le vétérinaire. Lui seul pourra sauver votre rate.

8- Le sevrage

Il y a deux phases dans le sevrage : Le sevrage physiologique et le sevrage psychologique.

Le sevrage physiologique : Il a lieu vers 4 semaines. A 3 semaines les petits mangent du solide mais tètent encore. A 4 semaines, ils ne mangent plus que du solide, mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont prêts à être donnés aux adoptants.

Le sevrage psychologique : C’est la période entre 5 et 6 semaines où ils apprennent les codes sociaux. Les mâles doivent être séparés à leurs 5 semaines pour éviter qu’ils ne se reproduisent avec les autres femelles. Si vous avez des mâles très baba cool, mettez les jeunes mâles avec, mais attention, il faut vraiment que les mâles adultes avec qui vous souhaitez mettre les petits soient irréprochables ! Car ils serviront de modèles aux jeunes ! Donc si vous avez un doute, ne vous inquiétez pas, les codes sociaux auront déjà été acquis avec leur mère et leur sœurs. Faites la même chose avec les petites femelles ou laissez les avec leur mère pour les intégrer au reste de la bande.

A 6 semaines, les petits sont enfin prêts pour rejoindre leur famille définitive.

 

 


Pour plus d'informations: http://nerolie.net/ratlala/ rubrique "Reproduction"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×